10 conseils pour éviter que la fatigue mentale n’affecte vos performances

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
conseils pour éviter la fatigue mentale

Une tendance à l’épuisement et au découragement s’installe insidieusement dans notre rapport au travail. Conséquence de contingences sociétales complexes, cette fatigue mentale affecte nos facultés intellectuelles, nos performances professionnelles et entrave notre développement personnel.

Les cas de burn-out grimpent en flèche, depuis plusieurs années, illustrant notre incapacité systémique à recycler les modalités du travail. Perte de concentration, démotivation, tension, émotions erratiques résultent de cette fatigue psychique qui mène à l’épuisement. Au sein des entreprises, l’impact en termes de productivité est important.

Selon un article des Échos en octobre 2021, 30% des salariés en France sont déclarés en détresse psychologique. Ce qui signifie que sur 10 personnes dans une équipe, 3 sont au bord du Burn Out.

Cependant, même dans un contexte difficile, la fatigue mentale n’est pas une fatalité. Chacun d’entre-nous dispose de ressources pour mobiliser son énergie et retrouver l’équilibre. Traiter la fatigue nerveuse est une démarche essentielle pour augmenter les performances au travail, mais aussi pour entretenir un équilibre personnel sain. Une bonne hygiène de vie, des habitudes constructives et des outils techniques jalonnent le chemin vers la fin de la fatigue chronique.

Comment lutter contre la fatigue mentale ?

1. Soignez la qualité de vos nuits de sommeil

Les nuits réparatrices constituent la base fondamentale d’une bonne santé physique et psychique. La qualité du sommeil répond à de multiples mécanismes physiologiques sur lesquels vous pouvez influer. Faites-vous accompagner par un professionnel du sommeil pour développer des techniques efficaces et limiter les troubles du sommeil. Préparation à l’endormissement, siestes, cycles du sommeil, horloge biologique, réveil, interactions avec l’alimentation et les médicaments, maîtrisez tous les critères d’un sommeil réparateur pour retrouver votre énergie.

2. Optez pour une alimentation qui vous nourrit réellement

Comment envisage-t-on notre alimentation actuellement ? Souvent axée sur l’aspect pratique ou sur la notion de plaisir, nous oublions trop souvent sa fonction nutritive. Nos repas finissent par épuiser notre système digestif au lieu de stimuler l’énergie de notre corps. Retrouver une vision saine de l’alimentation passe par la connaissance des principes de nutrition essentiels. Que manger à quel moment de la journée ? Quels aliments favorisent la concentration ? Posez-vous les bonnes questions et faites de votre régime alimentaire un atout pour vos performances mentales.

3. Faites de la place pour l’activité physique

L’exercice physique complète ce trio de tête incontournable pour entretenir une forme optimale. Un mental épuisé peut aussi être le symptôme d’un corps ignoré. Prenez soin de votre forme physique pour la mettre au service de votre acuité intellectuelle. Une activité sportive régulière entretient vos muscles et vos articulations, active votre système cardio-vasculaire, évacue les toxines et équilibre les hormones du stress. Déterminez le sport qui vous plait et organisez un programme réaliste à intégrer dans votre quotidien sur le long-terme.

4. Reprogrammez vos croyances

Nous sommes tous guidés par des habitudes, à la fois comportementales et mentales. Certains de ces automatismes constituent des freins à notre développement et puisent inutilement dans notre réserve d’énergie. Notre manque de confiance et d’estime de soi génère de la crainte et du stress face à de nouveaux challenges. Nos perceptions négatives, sur nos propres capacités ou sur les enjeux de notre environnement, nous découragent. Identifiez vos freins pour déconstruire et reprogrammer vos croyances dans une optique constructive. Vous économiserez de l’énergie et verrez s’ouvrir de nouvelles portes.

5. Faites le tri

Au fil des années, les habitudes, les engagements, les relations et les fonctionnements s’accumulent en nous jusqu’à former des évidences que nous ne questionnons plus. Et pourtant, nombre d’entre elles nous encombrent, créant de l’agitation mentale et de la fatigue nerveuse. Faites le tri, dans chaque domaine de votre vie, pour consacrer votre attention à ce qui vous nourrit et non à ce qui vous épuise. Abandonnez les activités et les relations nuisibles, n’acceptez plus la surcharge de travail, ralentissez le rythme de vos engagements, optez pour la qualité plutôt que pour la quantité.

6. Compartimentez

L’une des causes principales de la fatigue intellectuelle et chronique est l’excès de charge mentale. Lorsque notre esprit tente constamment de gérer toutes les difficultés en même temps, nous sommes aussi inefficaces qu’épuisés. A l’image d’un planning de travail, organisez stratégiquement les objectifs de votre mental. Traitez un sujet à la fois, abordez les aspects les plus complexes pas à pas. Compartimentez vos préoccupations. Les défis professionnels restent au bureau et les challenges privés à la maison.

Plus important encore : les moments de détente et de loisirs sont des sanctuaires impénétrables. Faites le vide régulièrement, entraînez votre esprit à rester dans l’instant présent. Des périodes régulières de relaxation complète sont essentielles pour permettre à votre corps et à votre esprit de récupérer.

7. Passez à l’action

Une autre source de lassitude, moins évidente à identifier, réside dans l’inaction. Tourner en rond, ruminer sans évoluer, se poser des questions de façon interminable crée aussi du stress et une sensation de fatigue. Faites face à vos difficultés et à vos besoins et entrez en action. Rencontrez votre manager, exprimez vos difficultés, demandez du changement. Agir vous donne du pouvoir sur votre situation. Le changement vous dynamise intellectuellement et vous met en mouvement.

8. Entraînez-vous

L’état de fatigue ou la sensation d’énergie sont des phénomènes que l’on entretient inconsciemment. A l’inverse, développer une forme optimale se travaille également. En la matière, l’exemple des sportifs est éclairant. Les athlètes suivent des entraînements physiques mais aussi mentaux pour atteindre un haut niveau de concentration et de volonté. Implémentez votre propre programme d’entraînement régulier et vous verrez grimper votre énergie et vos performances.

9. Choisissez une technique de relaxation

Le corps humain a besoin de temps d’activités – stress positif – et de temps de récupération – repos -. Pour disposer d’une bonne énergie au service de vos performances professionnelles, les pauses régulières sont donc indispensables. Les alternatives sont nombreuses en matière de techniques. Optez pour les exercices de respiration, la sophrologie, la méditation, la cohérence cardiaque, le yoga ou la randonnée en forêt. L’essentiel est de pratiquer, fréquemment, une activité qui calme le mental et le met au repos afin de pouvoir vous recentrer.

10. Faites un bilan

Les outils qui précèdent sont des leviers d’action puissants pour retrouver votre élan naturel. Ils ne peuvent cependant occulter la question de fond : êtes-vous là où vous souhaitez être ? Votre quotidien professionnel doit avoir du sens et votre environnement de travail être serein et constructif. Dans le cas contraire, vous venez peut-être d’identifier la source de votre fatigue psychique. Effectuez un bilan de vos souhaits et de vos compétences pour envisager une réorientation professionnelle ou une mobilité au sein de votre entreprise.

Vous souhaitez aider vos équipes à lutter contre la fatigue mentale et à retrouver un niveau de performance optimal ? Offrez à vos collaborateurs une formation Hatahe en force mentale.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

INSTAGRAM

REJOIGNEZ-NOUS SUR INSTAGRAM

Libérez votre potentiel
maintenant