Top 4 des super-aliments qui soignent

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Alors qu’on entend parler partout de super-aliments, qui sont-ils vraiment ? Et quels pouvoirs ont-ils sur nous ?

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir assailli de publicités vantant les médicaments prescrits sur ordonnance ?

Contre un taux de cholestérol élevé, pour faire baisser la tension artérielle, lutter contre le diabète, l’arthrite…

À chaque maladie sa cohorte de prescriptions miraculeuses. Mais ça c’est avant d’avoir pris connaissance de l’interminable liste d’effets secondaires potentiels…

Que diriez-vous de soulager vos maux de manière plus naturelle ?

Et s’il existait une approche plus holistique du bien-être qui provenait, non pas d’un laboratoire pharmaceutique, mais de la terre ?

Après tout, sur les 3.000 plantes identifiées (par l’Institut national du cancer des EU) comme actives contre les cellules cancéreuses, 70% proviennent de forêts tropicales. Et près de 7.000 composés médicaux prescrits par la médecine occidentale sont des dérivés de végétaux.

Il serait donc logique d’entretenir un rapport plus naturel à sa santé.

Il ne s’agit en aucun cas de discréditer la médecine occidentale. Nombre des progrès techniques et pharmaceutiques qu’elle a permis sont inestimables. Ils ont non seulement permis une baisse significative de la mortalité mais aussi considérablement amélioré espérance et qualité de vie.

Aussi cela devrait-il nous inciter à trouver le moyen d’intégrer les végétaux dans nos vies quotidiennes. Afin d’améliorer notre santé et notre bien-être.

En fait, c’est déjà le cas.

Chaque fois que l’on consomme fruits et légumes, on apporte à son corps les vitamines et nutriments donnant de l’énergie, aidant à lutter contre les maladies et autres effets bénéfiques.

Il se peut même que vous alliez déjà plus loin, en incorporant régulièrement à votre alimentation des super-aliments bien connus tels de l’açaí, des myrtilles, du quinoa ou du chou kale.

Mais si vous entendez aller plus loin en termes de santé voici une liste de quatre aliments, qualifiés de super-aliments, véritables réserves de vitamines et nutriments.

Ces derniers aident votre corps à réguler son énergie et son endurance et vous permettent de lutter contre les affections et inflammations, d’améliorer votre confort digestif et même renforcer votre système cardiovasculaire.

La mûre, la Rolls des antioxydants !

Tout le monde connaît les framboises mais sa cousine, la mûre, est moins commune.

Les mûres ont les mêmes propriétés antioxydantes et favorables à la santé que les autres baies. Connues pour leurs effets bénéfiques en termes de prévention contre le cancer, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et probablement la maladie d’Alzheimer.

Elles présentent toutefois l’avantage sur leurs homologues d’avoir un taux d’anthocyanosides exceptionnellement élevé. D’où son appartenance aux super-aliments.

Les anthocyanosides sont les pigments qui donnent aux baies leur couleur riche et leurs exceptionnelles propriétés de protection vasculaire.

Des études ont fait le lien entre les anthocyanosides et l’amélioration des fonctions cognitives, de la santé cardiovasculaire, des capacités de mémorisation, de la prévention du cancer et de la réduction du cholestérol.

Les mûres permettent également d’inhiber la cyclooxygénase et possèdent d’autres vertus, plus communes, telles leurs propriétés anti-inflammatoires similaires à celles de l’ibuprofène ou du naproxène.

Mais ces propriétés ne se limitent pas à la réduction de la seule inflammation articulaire.

Une étude de 2012 a montré les effets de la consommation de mûres en termes de réduction du niveau d’inflammation dans le tissu colorectal après seulement 10 jours de consommation.

Le noni, encore appelé « nono » ou « pomme-chien »

Aussi connu sous le nom de « mûre indienne », le noni existe depuis des millénaires.

Ce pilier des super-aliments a longtemps été utilisé dans tout le Pacifique Sud pour soigner à peu près tous les maux imaginables.

Ses propriétés en termes de médecine alternative n’ont toutefois été rendues populaires que ces dix dernières années. On lui reconnaît des propriétés en termes d’aide à la réduction du cholestérol, d’anti-inflammatoire, de stimulant gastro-intestinal et même d’aider à lutter contre le cancer.

Si vos articulations sont douloureuses et que vous souffrez d’arthrose, le noni peut constituer une aide. Elle soulage des douleurs articulaires et des points algiques dus à l’arthrose. 

Des recherches ont montré que la purée de noni contribue à réduire la sensibilité à la douleur. Et même aider à réduire les effets algiques et destructeurs de l’arthrose sur les articulations.

Le noni est également bourré de nutriments contribuant à inhiber la croissance des cellules cancéreuses. Tels des anthraquinones, des composés glycosides, du limonène, des oxydes nitriques, des phytonutriments, des polysaccharides et des fibres solubles et insolubles.

Les fibres contribuent non seulement à nettoyer le sang mais également à réduire le taux de cholestérol et à renforcer la santé de votre appareil digestif.

Au-delà de la prévention du cancer et de ses effets bénéfiques sur la santé gastro-intestinale, le jus de noni augmente également votre sentiment général de bien-être.

Il est composé d’un taux élevé d’acides gras essentiels, alliés d’une peau et de vaisseaux sanguins en bonne santé. Contenant du sélénium aux vertus antioxydantes et du scopoletol, il favorise le sentiment de bien-être. Et le terpène, qui le compose est un allié de la restauration des cellules et de l’élimination des toxines.

L’idéal est de consommer le noni sous sa forme naturelle, en jus ou séché.

Bien qu’il existe des dérivés dilués avec d’autres jus de fruits ou comprenant des sucres ajoutés, ces additifs ne feront finalement qu’en annuler les bienfaits. Certes, mieux vaut savoir que l’odeur et le goût du noni sont intenses, mais ses bénéfices en valent la peine.

La racine de maca, un des super-aliments dédiés à la fertilité

Vous avez probablement entendu parler du maca ces dernières années !

Attention à ne pas confondre avec le matcha, fabriqué à partir de feuilles de thé vert.

La racine de maca est un végétal Andin que l’on trouve au Pérou et en Bolivie, rempli de vitamines et de minéraux. Le maca possède des propriétés de lutte contre le stress exceptionnelles. Il permet d’obtenir un effet stimulant sans les effets négatifs associés à la caféine et peut également améliorer l’équilibre hormonal.

La racine de maca a un goût agréable et se trouve généralement sous forme de poudre. Ses utilisateurs réguliers, qui en consomment dans des smoothies ou du yogourt, rapportent avoir plus d’énergie et d’endurance au quotidien.

La racine de maca contribue également à améliorer la fertilité. Beaucoup de femmes souffrent de déséquilibre hormonal.

Des niveaux d’œstrogènes trop élevés ou trop bas peuvent non seulement compromettre la fertilité. Mais également avoir un effet sur l’humeur, engendrant anxiété voire dépression.

Ce super-aliment est ainsi censé aider à la régulation des niveaux d’œstrogène chez les femmes.

De même, chez les hommes, la racine de maca participe à l’amélioration de la production, de la mobilité et du volume des spermatozoïdes. Qui sont tous des éléments importants d’amélioration de la fertilité.

Très riche en calcium, vitamines B1, B2, C et E, la racine de maca est également une excellente source de magnésium, potassium, cuivre, zinc, manganèse, phosphore, sélénium, soufre, sodium, fer et phytonutriments.

On a également montré ses effets sur l’augmentation du niveau de glutathion dans le corps. Cela permet d’améliorer la fonction immunitaire et la résistance aux maladies.

La baie de sureau, source infinie de vitamines

Vous avez peut-être entendu parler du sureau sous forme de plante, mais qu’en est-il de la baie de sureau ?

Le fruit de la plante de sureau a un goût fort et sucré. Il est bourré de vitamines et de nutriments, ce qui le fait appartenir à la catégorie des super-aliments.

Une seule portion de sureau contient près de la moitié de vos besoins quotidiens en fibres !

L’effet des fibres est avéré sur la santé gastro-intestinale –elles soulagent la constipation et réduisent les ballonnements. Les fibres permettent également d’éliminer l’excès de cholestérol et contribuent à améliorer la santé cardiovasculaire.

Les baies de sureau, comme les autres super-aliments, sont également riches en composés anti-inflammatoires. Elles contribuent à soulager les douleurs articulaires et inflammatoires.

De même, son taux élevé de minéraux essentiels aide au renforcement des os et favorise la croissance des tissus osseux. Les bioflavonoïdes présents dans les baies de sureau améliorent les capacités immunitaires du corps en augmentant les niveaux d’antioxydants. Et luttent contre les virus qui endommagent les parois cellulaires.

Des études ont montré qu’au-delà de leurs propriétés antivirales, elles peuvent stimuler le système immunitaire pour soulager les symptômes. Et ainsi, améliorer l’état général.

Dans le « Mosby’s » de 2000, la parution de référence sur le rhume, la grippe, les infections à levures et la congestion thoracique, le sureau est considéré comme un antidote naturel.

Prudence toutefois : il existe peu d’espèces de sureau effectivement comestibles. Ne cueillez surtout pas de baies de sureau sauvages !

La plupart des baies crues et d’autres parties de la plante sont toxiques.

Assurez-vous de vous fournir auprès d’une source autorisée et connue. Et restez à l’écart de la baie de sureau en cas de problèmes rénaux ! Ses propriétés diurétiques risqueraient d’exacerber le problème.

Découvrez toutes nos formations HATAHE.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

INSTAGRAM

REJOIGNEZ-NOUS SUR INSTAGRAM

Libérez votre potentiel
maintenant